Accueil > Agenda > Archives > Cycle de séminaires : Anthropologie des violences sexuelles - Communication en contexte judiciaire des Auteurs de Violences Sexuelles.

Archives

Cycle de séminaires : Anthropologie des violences sexuelles - Communication en contexte judiciaire des Auteurs de Violences Sexuelles. Réunion thématique

28 Mai 2015 , Centre Psychothérapique de Nancy

Intitulé de formation : Communication en contexte judiciaire des Auteurs de Violences Sexuelles.

Intervention de :

Martine Batt : Professeur des universités, Interpsy (EA4432), université de Lorraine

Marianne Coutelour : Docteur en Psychologie, Interpsy (EA4432), université de Lorraine

Valentine Dehaudt : Etudiante en Master 2 de Psychologie Légale Clinique et Sociale, université de Lorraine, centre pénitentiaire de Dunkerque

Résumé de la formation :

Selon Erving Goffman (1973), une interaction sociale entre deux individus est :

« L’influence réciproque que les partenaires exercent sur leurs actions respectives lorsqu’ils sont en présence physique immédiate les uns des autres »….Mais alors, l’auteur d’agression sexuelle exerce-t-il une influence spécifique sur le soignant avec qui il interagit ? Même si certains dialogues ont des fonctions purement informatives, l’espace de l’interlocution ne saurait se limiter à la fixation de son référent. La liaison entre ce qui est dit (le dictum) et l’état psychologique qui est indiqué de l’événement du dire (le modus), s’opère inévitablement au cours de l’échange. On sait que d’une part, le discours ne fait qu’extérioriser une pensée (Blanchet, 1998), qui, elle-même, est une certaine interprétation de la réalité (Hintikka, 1962). On sait d’autre part qu’il est certains domaines que la parole exile, ou que des conceptualisations normatives envahissent (Jacques, 1979). A travers son discours, le sujet ne transmet donc pas uniquement des contenus (une histoire de vie, l’évaluation d’un événement, une information banale, etc.), car dans sa façon de faire, il « dit » quelque chose de lui-même ou sur lui-même disant ce qu’il dit. Pour quel effet ? C’est ce que nous tenterons de découvrir à partir de situations cliniques analysées ensemble.

Cette formation s'adresse à tous les professionnels des champs judiciaire, pénitentiaire, sanitaire, social, associatif, etc….

 

Retour